Âne et nouvelles

Chères adhérentes, chers adhérents,

Tout d’abord, veuillez accepter (ou café, selon vos envies) mes vœux les plus sincères pour l’ensemble de cette année toute récente toute neuve ; que votre santé se porte à merveille et demeure à son paroxysme (de Corinthe) ; nous vous souhaitons prospérité, bonne année ! Comme disaient, disent et diront encore en février, le peuple Chinois (à toi aussi, coucou, Yannick).

Reprise en fanfare (de l’angoisse, qui n’est guère indispensable, en temps de guerre comme en temps de paix-sans faute d’orthographe, si possible) des Ateliers Bertochois, à l’issue d’un long mois de césure, les locaux ayant été réquisitionnés à des fins de spectacles associés aux fêtes approchant (Noël notamment).

J’ai repris avec entrain et enthousiasme les Ateliers ainsi que mes fonctions de stagiaire et de service civique, pour une durée de huit mois ; c’est toujours avec un plaisir non dissimulé et sans cesse renouvelé de travailler ici ; il est de mon devoir d’honorer mon contrat et de respecter des horaires (avec le moins de décalage possible, idéalement aucun) comme il se doit. Je suis en effet tout disposé à tirer bon parti d’un tel apprenti sage (euh, apprentissage)…

Parce que non infaillible comme tout un chacun, il y aura probablement quelques erreurs de temps à autre, mais comme le disait Sénèque l’Ancien : Nemo sine vitio est-nul n’est sans faute. C’est ainsi, les pierres font partie du chemin – Cronos fut bien placé pour le savoir, bien qu’il l’ai appris à ses dépends…

D’autres nouvelles à la clé que je vais m’empresser de déverrouiller séance tenante :

Arrivée et accueil en nos murs Mardi et Jeudi après-midi et Vendredi matin d’un certain nombre d’élèves Infirmiers qui « bénéficient »-pour peaufiner leur apprentissage et leur intervention prochaine et professionnelle dans le milieu du soin (indifférement du milieu Psychiatrique et/ou Hospitalier) de scènes improvisées propres à les confronter à différentes situations qu’ils retrouveront dans leur quotidien de Soignants une fois leur formation achevée (patients difficiles, imprévisibles etc.) les essais- et les essais semblent assurément aussi concluants qu’instructifs et leur seront, on l’a compris, d’une aide précieuse.

Ainsi s’achève sans coefficient ce nouveau bulletin des Dessous de La Bertoche ; restez informés (pas Attila ni son peuple, mais vous autres) sur-et en toute saison- des divers événements et rebondissements que notre chère Bertoche dispense avec habileté, subtilité et assiduité.

Un grand merci pour votre attentive lecture et à la semaine prochaine, même endroit, même heure, pour vous conter de nouvelles aventures !

Bien amicalement, Quentin T.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s